Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juillet 2024 6 06 /07 /juillet /2024 16:01
l'installation centrale: filet, poissons, vagues de sel

l'installation centrale: filet, poissons, vagues de sel

Leonne Hendriksen est une artiste conceptuelle pour qui  le concept doit s'exprimer à travers des installations esthétiques. La beauté est au coeur même de sa création, toujours éphémère, évolutive et fragile. Le thème de l'eau est récurrent chez l'artiste néerlandaise et  sous-tend plusieurs projets.

Le projet Ondes et poissons, menace sur les eaux vives a vu le jour en 2011 à Excideuil au Moulin de La Baysse avec l'association Excit'oeil. Une deuxième version de l'installation a été mise en place  par l'artiste dans son  atelier de la Gilardie.

La troisième déclinaison dans l'auditorium de la médiathèque de Lanouaille englobe les deux premières versions au sein d'une nouvelle composition et le propos gagne en intensité.

 Cette troisième étape semblait indispensable à Leonne Hendriksen car la  problématique  de l'eau, quelle qu'elle soit, est cruciale actuellement : changement climatique, pollution, extinction d'espèces. Qu'elle soit celle des glaciers, de la pluie qui tombe du ciel avec excès ou parcimonie, qu'elle soit celle des océans, elle est source d'inquiétude.

La salle de la médiathèque met en valeur le travail l'artiste et lui a permis de projeter à nouveau le film sur la pêche en Islande   Saltfisk qu'elle avait présenté en 2011 à La Baysse.

Le public découvre l'installation
Le public découvre l'installation
Le public découvre l'installation

Le public découvre l'installation

Leonne Hendriksen aux côtés du  responsable culturel Pascal Binet eten présence de son mari le peintre Teo Andreani
Leonne Hendriksen aux côtés du  responsable culturel Pascal Binet eten présence de son mari le peintre Teo Andreani

Leonne Hendriksen aux côtés du responsable culturel Pascal Binet eten présence de son mari le peintre Teo Andreani

Détails/ vagues de sel, poissons en papier, nasse en sisal
Détails/ vagues de sel, poissons en papier, nasse en sisal
Détails/ vagues de sel, poissons en papier, nasse en sisal

Détails/ vagues de sel, poissons en papier, nasse en sisal

Leonne Hendriksen près de son installation

Leonne Hendriksen près de son installation

L'exposition Ondes et poissons, menace sur les eau vives reste en place jusqu'au 30 août 2024.

Entrée gratuite aux heures d'ouverture de la médiathèque de Lanouaille

texte et photos DLLT
Partager cet article
Repost0
5 mai 2024 7 05 /05 /mai /2024 14:22
Le public fort nombreux découvre Pulse au Moulin de la Baysse présenté par Eve de France  en présence des officiels
Le public fort nombreux découvre Pulse au Moulin de la Baysse présenté par Eve de France  en présence des officiels
Le public fort nombreux découvre Pulse au Moulin de la Baysse présenté par Eve de France  en présence des officiels
Le public fort nombreux découvre Pulse au Moulin de la Baysse présenté par Eve de France  en présence des officiels

Le public fort nombreux découvre Pulse au Moulin de la Baysse présenté par Eve de France en présence des officiels

Samedi 4 mai 2024 le temps était exécrable et la pluie est tombée toute la journée sans discontinuer ce qui a amené Excit'oeil et Les Grandes fenêtres(Villa les Roses)à quelques aménagements dans le déroulement de la soirée Pulse de Eve de France.

Ouverture de l'exposition à 18h30 comme prévu en présence des artistes et des officiels, découverte de l'exposition par un public fort conséquent,  puis cheminement  vers la Villa les Roses, rue Jean Chavoix,  pour le pot convivial organisé par Excit'oeil, avant de découvrir le dispositif musical de Frédéric Petitprez conçu à partir de l'installation de Eve de France

installation dans la première salle : sphère d'argile  émergente et poteau enrubanné de cheveux humains
installation dans la première salle : sphère d'argile  émergente et poteau enrubanné de cheveux humains
installation dans la première salle : sphère d'argile  émergente et poteau enrubanné de cheveux humains

installation dans la première salle : sphère d'argile émergente et poteau enrubanné de cheveux humains

Dans la deuxième salle les calendriers lunaires
Dans la deuxième salle les calendriers lunaires
Dans la deuxième salle les calendriers lunaires

Dans la deuxième salle les calendriers lunaires

L'installation  extrêmement minimaliste  de Eve de France repose sur le concept de cycle et de pulsation à l'échelle cosmique et humaine. Plus généralement à l'échelle du Vivant.  C'est pourquoi elle l'a intitulée Pulse

La première salle par rapport à l'idée de départ de l'artiste a subi des modifications liées à des variations  atmosphériques très courantes au début du printemps. En effet la sphère d'argile initialement prévue a éclaté et a été remplacée par un dôme qui figure l'émergence de la Planète  à laquelle préside un poteau de laurier enrubanné de cheveux humains.

Dans la deuxième salle, couramment appelée salle d'exposition du Moulin, deux calendriers lunaires sont mis en place, l'un mural et l'autre hélicoïdal. Y figurent les cycles de la lune au fil des années, ainsi que  le cycle menstruel. Chaque cycle représentant une épaisseur de Temps.

Quant à la camera obscura de Laurent Millet, qu'abrite la troisième salle, elle n'est pas utilisée par l'artiste qui n'en retient que le bruit assourdissant  de l'eau de la Loue passant  sous le plancher métallique perforé, comme la pulsation du temps qui s'écoule.

Dispositif sonore de Frédéric Petitprez en lien avec l'installation Pulse de Eve de France
Dispositif sonore de Frédéric Petitprez en lien avec l'installation Pulse de Eve de France

Dispositif sonore de Frédéric Petitprez en lien avec l'installation Pulse de Eve de France

Après un échange convivial autour d'un verre à la Villa les Roses, l'écoute de la création musicale de Frédéric Petitprez s'est déroulée avec un peu d'avance dans la salle de conférence. Le dispositif sonore dure trente minutes.  S'il est en accord avec  l'installation de la plasticienne au Moulin,  il semble toutefois  décalé, à la limite de l'incongru, à la Villa les Roses.

Pour ma part j'aurais aimé qu'il soit simultané à l'installation plastique et que la magie du Moulin l'accompagne. Tout au moins j'aurais préféré que le dispositif d'écoute soit placé au milieu de la salle de la Villa les Roses au coeur du public.

Avis qui n'engage que moi bien entendu.

Je salue avec plaisir  ce premier  rapprochement d'Excit'oeil avec Les Grandes fenêtres de la villa les Roses. 

L'exposition reste ouverte au Moulin de la Baysse jusqu'au 25 mai, tous les jours de 15h à 18h, sauf le mardi.
DLLT (texte et photos) 
Partager cet article
Repost0
21 avril 2024 7 21 /04 /avril /2024 15:13
@Eve de France

@Eve de France

La plasticienne Eve de France explore les territoires conceptuels et physiques du temps, de l'espace, du corps, à travers des symboles archétypaux  à caractère universel, créant des dispositifs à partir d'objets manufacturés  ou artisanaux qu'elle fabrique avec des matériaux naturels.

Invitée par Excit'oeil elle proposera l'installation PULSE au Moulin de la Baysse, comme une "matérialisation des épaisseurs du Temps".  Elle prend appui sur l'architecture intérieure du "Moulin à images" ainsi que sur ses particularités sonores, puisque la Camera obscura  du Moulin n'est séparée de l'eau de la Loue et de son bruit  que par un plancher métallique ajouré.  Le bruit intense qui y règne  multiplie les imaginaires.

"Le dispositif mis en place pourra être parcouru dans un sens comme dans l'autre".

La plasticienne prend appui sur les dimensions de son propre corps pour mettre à l'échelle sa production et inscrit aussi "la dimension des  cycles"(lunaires, menstruels, attraction terrestre, matérialisés par des relevés graphiques,  une sphère en terre crue, une ligne hélicoïdale...)

Maquette de l'installation du dispositif PULSE: vue du dessus, de face et en plongée des salles d'exposition du Moulin de la Baysse. Réalisation et photographies, Eve de France, 2023

Maquette de l'installation du dispositif PULSE: vue du dessus, de face et en plongée des salles d'exposition du Moulin de la Baysse. Réalisation et photographies, Eve de France, 2023

Le vernissage est fixé au samedi 4 mai 2024 à 18h30 au Moulin de la Baysse sur les rives de la Loue, près du stade et sera suivi  

 à 21 h  à la Villa les Roses( dispositif  "Les Grandes Fenêtres") rue Jean Chavoix par la présentation  et écoute de la pièce sonore du musicien Frédéric Petitprez. Cette création complète l'installation Pulse.

L' événement  Pulse est le fruit d'un partenariat entre Excit'oeil, Les Grandes fenêtres et l'Agence culturelle départementale Dordogne-Périgord.

texte DLLT
Photos et maquette Eve de France
Partager cet article
Repost0
27 juillet 2023 4 27 /07 /juillet /2023 17:31
Axioms & Chimeras et Orwell, Simon Gales.

Axioms & Chimeras et Orwell, Simon Gales.

Si la peinture de Simon Gales vous interpelle consultez le blog ci-dessous:

https://www.carrefourdesarts.over-blog.com

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2023 1 24 /07 /juillet /2023 17:52

Le samedi 29 juillet au soir s'achève l'exposition Les Ambassadeurs au Château d'Excideuil. Déjà plus de 400 visiteurs l'ont découverte. Il faut dire qu'elle mérite le détour.

Après le focus consacré à Jiri Kratochvil à propos de sa sculpture" It's Chemical", voici un nouveau focus cette fois sur trois tableaux de Simon Gales, "Beckett", "Giacometti" et "Shifting decomposition".

beckett (huile sur bois, 2017-21, 120X190 cm) vue d'ensemble et détail
beckett (huile sur bois, 2017-21, 120X190 cm) vue d'ensemble et détail

beckett (huile sur bois, 2017-21, 120X190 cm) vue d'ensemble et détail

shifting decomposition  ( huile sur bois 2019,  45x117 cm)

shifting decomposition ( huile sur bois 2019, 45x117 cm)

Les deux tableaux, "Beckett" et "Shifting decomposition" représentent,  le premier, le célèbre écrivain irlandais mort en 1989 à Paris, père de nombreuses oeuvres  ("En attendant Godot")  et le second, une crevette en plein processus de décomposition.

Ils ont un point commun cependant , celui de la pixellisation des sujets, ainsi que leur décalage sur la toile. 

On sait que la pixellisation numérique  de l'image permet de flouter les sujets pour préserver leur anonymat...Ici la pixellisation met davantage en lumière, semble-t-il,  le sujet qu'elle est sensée masquer et accentue l'idée de la disparition.   

Beckett comme la crevette ont tous les deux sombré dans le néant.

"Beckett" a demandé trois ans de travail à Simon Gales avant qu'il décrète  l'achèvement de l'oeuvre. Le fond a notamment subi de nombreuses modifications avant de se fixer sur le noir. Une barre médiane isole le personnage du reste du néant qui occupe la moitié du tableau....Disparition inéluctable.

La crevette de "Shifting decomposition"voit son histoire se dérouler sur deux plans distincts liés par une barre rose qui figure semble-t-il le chemin parcouru par la crevette, sortie de son océan bleu primitif pour émerger à l'air avant  sans doute de  disparaître dans une eau bouillante de cuisson qui lui donnera une belle couleur rose qui  signe sa décomposition-disparition. 

Giacometti  (huile sur bois 2017, 110x190 cm)
Giacometti  (huile sur bois 2017, 110x190 cm)
Giacometti  (huile sur bois 2017, 110x190 cm)

Giacometti (huile sur bois 2017, 110x190 cm)

Le tableau intitulé Giacometti  est placé à proximité de Beckett et cette fois Simon Gales choisit de traiter le sujet sur un fond blanc en se référant au procédé photographique argentique,  réalisant   un négatif du sculpteur  qui occupe sur l'espace du tableau le côté opposé à celui de Beckett.

La proximité des deux oeuvres et le traitement qu'en fait l'artiste interrogent celui qui les  contemple.

  Il peut aussi s'interroger   sur  la présence d'un cercle interrompu  qui se poursuit par-delà  l'oeuvre,  de même que le sculpteur déborde de la toile : son pantalon se poursuit au-delà de l'oeuvre.

Le côté métaphysique de la création de Simon Gales est très perceptible et l'on pense immanquablement à ce fameux tableau d'Holbein, qui l'a marqué tout comme Jiri Kratochvil et la regrettée Jane Harris, " Les Ambassadeurs" dont la composition et les éléments symboliques amenaient à une réflexion du même ordre: la forme mystérieuse et oblongue  en premier plan notamment  du tableau ne se révèle que si on la considère à partir d'un point de vue déterminé  d'où l'on découvre alors la présence d'un tête de mort.

La profondeur des tableaux de Gales tout comme la perfection de leur réalisation pour ma part me touchent profondément.

Les analyses livrées ici me sont propres et n'engagent que moi, la blogueuse d'Excit'oeil.

Dominique L.L.T
(je me propose de mener une analyse des dernières oeuvres de Simon Gales qu'il a exposées pour la première fois à Excideuil, " Orwell" et "Axioms & Chimeras" mais cette fois sur mon blog personnel et non pas sur celui d'Excit'oeil)

https://www.carrefourdesarts.over-blog.com

L'exposition Les Ambassadeurs s'achève ce samedi 29 juillet à 18h

Ouverte tous les après-midi de 15h à 18h

Entrée libre

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2023 3 19 /07 /juillet /2023 16:04

Je viens de visiter la deuxième exposition de Lydie Clergerie  cette fois à Lanouaille. On pourra  se reporter aussi sur ce blog  à l'article concernant Fragmentation du paysage de la même artiste à la médiathèque de Cherveix-Cubas pour avoir une vision plus complète de sa création.

On ne peut pénétrer  dans Lo grand bosc sans subir un choc esthétique. Exposition en noir et blanc si chers à Lydie Clergerie avec quelques taches sanglantes pour la série "Herbiers martyrs"

"la forêt m'a cueillie et digérée dans son humus, je suis la sève qui circule dans le ciel et la terre.
Tu peux m'embrasser si tu veux.
Je suis libre
Je suis la forêt".

 

Photo 1 performance réalisée au jardin d'hélys-oeuvre( photo Benoît Rocher). Photo 2  et 3 LO grand bosc à Lanouaille
Photo 1 performance réalisée au jardin d'hélys-oeuvre( photo Benoît Rocher). Photo 2  et 3 LO grand bosc à Lanouaille
Photo 1 performance réalisée au jardin d'hélys-oeuvre( photo Benoît Rocher). Photo 2  et 3 LO grand bosc à Lanouaille

Photo 1 performance réalisée au jardin d'hélys-oeuvre( photo Benoît Rocher). Photo 2 et 3 LO grand bosc à Lanouaille

Jardin des Délices; Vue d'ensemble et détail
Jardin des Délices; Vue d'ensemble et détail

Jardin des Délices; Vue d'ensemble et détail

Herbiers martyrs
Herbiers martyrs

Herbiers martyrs

Acrimonies: De l'art de se débarrasser de ses acrimonies ou moments de colère.Oeuvres blanches présentées sur fond noir. 

Comment se débarrasser de ses acrimonies pour en faire une oeuvre d'Art
Comment se débarrasser de ses acrimonies pour en faire une oeuvre d'Art
Comment se débarrasser de ses acrimonies pour en faire une oeuvre d'Art
Comment se débarrasser de ses acrimonies pour en faire une oeuvre d'Art

Comment se débarrasser de ses acrimonies pour en faire une oeuvre d'Art

Promenade dans le grand bosc.
Promenade dans le grand bosc.
Promenade dans le grand bosc.
Promenade dans le grand bosc.

Promenade dans le grand bosc.

Malheureusement cette superbe exposition dans l'auditorium de la médiathèque de Lanouaille s'achève le 28 juillet. Quel dommage.

On peut regretter aussi que cet événement n'ait  pas bénéficié de la médiatisation qu'il  mérite et qu' aucun panneau conséquent placé devant la médiathèque  ne signale l'exposition. 

Le territoire entre Excideuil et Lanouaille bénéficie en ce moment d'événements artistiques de grande envergure, avec donc les deux expositions de Lydie Clergerie et celle de Simon Gales et Jiri Kratochvil au Château d'Excideuil, "Les Ambassadeurs."

Texte et photos DLLT sauf mention contraire
Partager cet article
Repost0
18 juillet 2023 2 18 /07 /juillet /2023 15:02

Lundi 17 juillet j'ai assuré une permanence au Château d'Excideuil et pendant 1h30 treize visiteurs  se sont succédé sans interruption, s'attardant longuement  devant les oeuvres. J'ai à peine eu le temps de prendre quelques photos.

Focus  sur la sculpture de Jiri Kratochvil "It's chemical".

Il faut savoir ouvrir les yeux et prendre son temps pour percevoir la complexité de la sculpture! Lorsqu'on accepte de le faire, on va de découverte en découverte. Les visiteurs en ont en pris très vite conscience, et sont sortis enchantés de leurs observations.

vues d'ensemble de It's chemical
vues d'ensemble de It's chemical

vues d'ensemble de It's chemical

Attardons nous un instant sur le petit jardin haut perché.

Tout au sommet   d'une étrange colonne, un petit jardin circulaire, coloré et entouré par le vide.

Au fond une cabane qui abrite "des petits cabinets de Province"  sur lesquels trône un être humain, pantalons sur les chevilles, lisant son journal tout en déféquant. Il a même un chapeau sur la tête, gage de son sérieux!

Quelle volupté!
Quelle volupté!

Quelle volupté!

Découverte ensuite d'hexagones (polygones  à six angles) qui, si on a suivi  dans le passé  quelques cours de chimie à l'école, évoquent la molécule organique  du benzène, ingrédient qui entre dans la production de plastiques, de médicaments etc...c'est un  solvant.

 

Molécules?
Molécules?
Molécules?

Molécules?

Découverte finale: un livre sous presse qui subit la pesée. Le titre du livre: protocol (protocole)...

 Le poids du savoir?
 Le poids du savoir?

Le poids du savoir?

Ces observations sont fragmentaires certes.

A chacun et chacune de regarder d'encore plus près et d'extraire l'idée, le concept qui a entraîné l'élaboration de l'oeuvre plastique dans laquelle métal et bois ont la part belle.

Magistral,  Jiri Kratochvil!

Et les deux autres sculptures ménagent leur pesant de surprises, sans compter l'extrême richesse des dessins, dans lesquels abondent  les  symboles.

Prochain rendez-vous avec Simon Gales.

 

Dominique Le Lan-Tallet
Partager cet article
Repost0
4 mars 2022 5 04 /03 /mars /2022 13:47
dernière phase de Silence fragile

dernière phase de Silence fragile

de gauche à droite Leonne Hendriksen, Isabelle Mourceau, Directrice de l'Agence culturelle, Pierre Ouzeau Drecteur artistique de l'Agence, Anne-Marie Gros qui a oeuvré pendant de très nombreuses années à l'Agence en particulier pour le spectacle vivant, et Teo Andreani, peintre et mari de Leonne Hendriksen. Une partie du public très intéressé. .
de gauche à droite Leonne Hendriksen, Isabelle Mourceau, Directrice de l'Agence culturelle, Pierre Ouzeau Drecteur artistique de l'Agence, Anne-Marie Gros qui a oeuvré pendant de très nombreuses années à l'Agence en particulier pour le spectacle vivant, et Teo Andreani, peintre et mari de Leonne Hendriksen. Une partie du public très intéressé. .
de gauche à droite Leonne Hendriksen, Isabelle Mourceau, Directrice de l'Agence culturelle, Pierre Ouzeau Drecteur artistique de l'Agence, Anne-Marie Gros qui a oeuvré pendant de très nombreuses années à l'Agence en particulier pour le spectacle vivant, et Teo Andreani, peintre et mari de Leonne Hendriksen. Une partie du public très intéressé. .
de gauche à droite Leonne Hendriksen, Isabelle Mourceau, Directrice de l'Agence culturelle, Pierre Ouzeau Drecteur artistique de l'Agence, Anne-Marie Gros qui a oeuvré pendant de très nombreuses années à l'Agence en particulier pour le spectacle vivant, et Teo Andreani, peintre et mari de Leonne Hendriksen. Une partie du public très intéressé. .

de gauche à droite Leonne Hendriksen, Isabelle Mourceau, Directrice de l'Agence culturelle, Pierre Ouzeau Drecteur artistique de l'Agence, Anne-Marie Gros qui a oeuvré pendant de très nombreuses années à l'Agence en particulier pour le spectacle vivant, et Teo Andreani, peintre et mari de Leonne Hendriksen. Une partie du public très intéressé. .

Jeudi 3 mars 2022 s'est déroulé le dévernissage de l'exposition SILENCE FRAGILE de Leonne Hendriksen. Cette exposition-installation en quatre étapes a été inspirée à l'artiste conceptuelle par la pandémie de la Covid 19 qui durant deux années a mis en sommeil la population, imposant contraintes, distanciation, empêchant les contacts humains, forçant à l'isolement.

La douceur des couleurs choisies par Leonne pour évoquer toutes les nuances de la peau a parlé au public privé de contacts. Comme une île où se poser pour repenser la vie. On a observé avec intérêt les différentes phases de l'installation qui a évolué vers une épure de plus en plus évidente. 

Isabelle Mourceau a remercié Leonne Hendriksen pour la qualité de sa création et sa présence en continu dans son atelier à côté de la salle d'exposition et pour sa disponibilité à rencontrer le public et à lui expliquer sa démarche artistique. Elle a souligné que cette façon de faire était nouvelle pour l'Agence culturelle et qu'elle souhaitait que cette expérience se renouvelle.

Si l'ouverture de l'exposition n'avait pas permis à l'Agence culturelle départementale d'organiser un vrai vernissage en raison des contraintes sanitaires, cette fois il lui  a été possible de mettre en place un temps de convivialité très bien reçu par le public, heureux de pouvoir s'attarder.

Il se trouve en fait que la fin de l'exposition coïncide avec la levée des contraintes puisqu'il semble que l'épidémie régresse!

quatrième et dernière étape de l'Installation Silence fragile découverte par un public conquis dont un grand nombre avait suivi  toutes les étapes de la création.
quatrième et dernière étape de l'Installation Silence fragile découverte par un public conquis dont un grand nombre avait suivi  toutes les étapes de la création.
quatrième et dernière étape de l'Installation Silence fragile découverte par un public conquis dont un grand nombre avait suivi  toutes les étapes de la création.
quatrième et dernière étape de l'Installation Silence fragile découverte par un public conquis dont un grand nombre avait suivi  toutes les étapes de la création.
quatrième et dernière étape de l'Installation Silence fragile découverte par un public conquis dont un grand nombre avait suivi  toutes les étapes de la création.
quatrième et dernière étape de l'Installation Silence fragile découverte par un public conquis dont un grand nombre avait suivi  toutes les étapes de la création.
quatrième et dernière étape de l'Installation Silence fragile découverte par un public conquis dont un grand nombre avait suivi  toutes les étapes de la création.
quatrième et dernière étape de l'Installation Silence fragile découverte par un public conquis dont un grand nombre avait suivi  toutes les étapes de la création.
quatrième et dernière étape de l'Installation Silence fragile découverte par un public conquis dont un grand nombre avait suivi  toutes les étapes de la création.
quatrième et dernière étape de l'Installation Silence fragile découverte par un public conquis dont un grand nombre avait suivi  toutes les étapes de la création.
quatrième et dernière étape de l'Installation Silence fragile découverte par un public conquis dont un grand nombre avait suivi  toutes les étapes de la création.

quatrième et dernière étape de l'Installation Silence fragile découverte par un public conquis dont un grand nombre avait suivi toutes les étapes de la création.

Le livre de Leonne Hendriksen, Mémoire d'éphémères, a été publié par les éditions ARKA au moment de l'exposition Silence fragile. Deux présentations de l'ouvrage ont eu lieu, l'une à l'Espace culturel F. Mitterand à Périgueux et l'autre au Château d'Excideuil, à l'initiative de l'association Excit'oeil.

Dévernissage de l'exposition SILENCE FRAGILE de Leonne Hendriksen à l'Espace culturel François Mitterrand à Périgueux.
Partager cet article
Repost0
24 février 2022 4 24 /02 /février /2022 15:15
Leonne Hendriksen  dédicace  son livre  "Mémoire d'éphémères"à Excideuil et troisième étape de l'Installation de Leonne Hendriksen" Silence fragile" à Périgueux
Leonne Hendriksen  dédicace  son livre  "Mémoire d'éphémères"à Excideuil et troisième étape de l'Installation de Leonne Hendriksen" Silence fragile" à Périgueux

Leonne Hendriksen dédicace son livre "Mémoire d'éphémères"à Excideuil et troisième étape de l'Installation de Leonne Hendriksen" Silence fragile" à Périgueux

Le jeudi 3 mars 2022 à 18h Leonne Hendriksen procédera au dévernissage de son exposition/installation "Silence fragile" à l'Espace culturel François Mitterrand à Périgueux (place Hoche).

Pour retrouver les étapes de cet événement qui s'achève le 4 mars, consulter le site de l'Agence culturelle départementale  Dordogne-Périgord (l'agenda) ainsi que sa page facebooK.

Se reporter aussi aux différents articles publiés sur ce blog.

Partager cet article
Repost0
19 février 2022 6 19 /02 /février /2022 17:45
à partir de la gauche, Lydie Clergerie coprésident d'Exci'oeil, Teo Andreani, peintre et mari de Leonne Hendriksen, Leonne Hendriksen, Dominique Le Lan-Tallet (photo Richard >Mailfert)

à partir de la gauche, Lydie Clergerie coprésident d'Exci'oeil, Teo Andreani, peintre et mari de Leonne Hendriksen, Leonne Hendriksen, Dominique Le Lan-Tallet (photo Richard >Mailfert)

Ce samedi 19 février 2022 à 11 h l'artiste conceptuelle  Leonne Hendriksen, invitée par l'association Excit'oeil, a dédicacé sa monographie Mémoire d'éphémères au Château d'Excideuil. Le livre est paru au moment de son exposition  Silence fragile qui se poursuit jusqu'au 4 mars à L'Espace culturel François Mitterrand à Périgueux.

 Dominique Le Lan-Tallet,  présidente d'Excit'oeil jusqu'en 2018,  a présenté l'ouvrage dans les salles d'exposition, comme elle l'avait fait le 20 janvier à Périgueux, et relaté le parcours artistique de Leonne Hendriksen qui à trois reprises a présenté des installations à Excideuil , au Moulin de la Baysse et au Château.(2008, 2011, 2018).

Elle a expliqué dans quelles circonstances Leonne Hendriksen a décidé de publier un livre relatant 25 de ses 40 installations,alors qu'elle  prône un art éphémère qui ne vise pas  l'éternité.

(se reporter aux articles parus sur ce blog   le lundi 31 janvier,  le  samedi 5 février, le mercredi 9 février et le samedi 12 février)

tout à  gauche à droite le sculpteur Joseph Wouters, Néerlandais comme Leonne Hendriksen) Violaine Bariller(coprésidente d'Excit'oeil) et tout à droite Lydie Clergerie(plasticienne et coprésidente d'Excit'oeil) (photo R. Mailfert)

tout à gauche à droite le sculpteur Joseph Wouters, Néerlandais comme Leonne Hendriksen) Violaine Bariller(coprésidente d'Excit'oeil) et tout à droite Lydie Clergerie(plasticienne et coprésidente d'Excit'oeil) (photo R. Mailfert)

la présentation du livre; Parmi le public on reconnait Jean Mottet avec son pull rouge.(photos Richard Mailfert)
la présentation du livre; Parmi le public on reconnait Jean Mottet avec son pull rouge.(photos Richard Mailfert)
la présentation du livre; Parmi le public on reconnait Jean Mottet avec son pull rouge.(photos Richard Mailfert)

la présentation du livre; Parmi le public on reconnait Jean Mottet avec son pull rouge.(photos Richard Mailfert)

La dédicace du livre par Leonne Hendriksen. Sur la table des photographies des deux premières étapes de l'exposition Silence fragile (photo R. Mailfert)

La dédicace du livre par Leonne Hendriksen. Sur la table des photographies des deux premières étapes de l'exposition Silence fragile (photo R. Mailfert)

Depuis ce jeudi 17 février une troisième étape de Silence fragile est en place à L'Espace culturel François Mitterrand.

Silence fragile, troisième étape(photos Maria Josefina Baez)
Silence fragile, troisième étape(photos Maria Josefina Baez)
Silence fragile, troisième étape(photos Maria Josefina Baez)

Silence fragile, troisième étape(photos Maria Josefina Baez)

apéritif à l'issue de la dédicace

apéritif à l'issue de la dédicace

texte DLLT
photos Richard Mailfert et Maria Josefina Baez.
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Association Culturelle Excit'oeil
  • : Création contemporaine: spectacle vivant, arts visuels, musique, poésie, littérature,danse, évènements...
  • Contact

Recherche

Liens